Retour aux articles

5 leviers pour réduire l’empreinte environnementale de votre informatique

21 mars 2023

Si la société se numérise, les défis environnementaux que nous devons relever, à commencer par l’urgence climatique, nous invitent à une utilisation plus rationnelle de la technologie. Les organisations en prennent de plus en plus conscience. Pour fonctionner, un environnement informatique a besoin d’électricité. Un apport en énergie non négligeable est aussi souvent nécessaire pour refroidir les infrastructures IT, dont l’utilisation dégage de la chaleur. Dans le contexte actuel, il est donc important d’envisager les leviers à notre disposition pour minimiser ce besoin en énergie. D’autant plus que cette démarche, si elle est bénéfique pour l’environnement, doit aussi permettre à l’entreprise de réduire ses coûts énergétiques et d’améliorer sa rentabilité. 

Dans cet article, nous souhaitons évoquer avec vous quelques leviers permettant de réduire l’empreinte énergétique et environnementale de votre infrastructure IT.

Optimiser l’utilisation de vos ressources en local

Beaucoup d’organisations ont encore recours à des ressources informatiques déployées en local afin de répondre aux besoins de l’activité. Souvent, ces infrastructures, bien que modestes, tournent 24h/24 afin de garantir la disponibilité du service et sont surdimensionnées pour pouvoir répondre à des besoins plus importants à certaines périodes de l’année. Ces installations, en outre, ont souvent un certain âge et ont des besoins en énergie plus importants que des technologies plus récentes. 

Aujourd’hui, en effet, les constructeurs sont beaucoup plus attentifs à ces enjeux de consommation énergétique du matériel, intégrant les principes d’éco-conception dans le développement de leurs produits. 

Pour réduire l’impact énergétique de l’informatique à l’échelle d’une organisation, le premier enjeu est d’optimiser ses installations, en renouvelant par exemple la technologie utilisée. Une architecture hyperconvergée, par exemple, permet d’améliorer considérablement l’utilisation des ressources informatiques, de réduire l’empreinte liée au matériel informatique. 

Densifier les ressources informatiques

Un autre moyen de réduire l’empreinte de son informatique consiste à abandonner son infrastructure en local pour l’externaliser au niveau d’un centre de données. La densification des ressources informatiques au niveau d’une salle informatique à distance permet de profiter d’économies d’échelle. On peut optimiser l’utilisation de l’énergie nécessaire pour refroidir une salle. 

La certification Tier IV, que peuvent aujourd’hui faire valoir tous les data centres du groupe POST, répond à des obligations en matière de disponibilité des services, mais aussi à des enjeux environnementaux. Nos centres de données ont été conçus en tenant compte de ces enjeux. Les installations peuvent par exemple être refroidies de manière naturelle, sans apport supplémentaire d’énergie, grâce à l’air extérieur. La gestion des ressources est optimisée pour réduire l’empreinte environnementale et minimiser les émissions de CO2. 

Le cloud, levier de mutualisation des ressources

Le recours à des services cloud, en outre, permet de bénéficier d’une grande flexibilité dans l’utilisation des ressources informatiques. A travers ces modèles de mutualisation, l’idée est de permettre aux organisations d’utiliser les ressources informatiques dont elles ont effectivement besoin à un moment donné et de pouvoir les faire évoluer de manière très flexible. Autrement dit, il n’est plus nécessaire de surdimensionner une installation dans l’optique d’anticiper des besoins futurs ou temporaires. 

Aussi, les fournisseurs de services cloud développent des modèles économiques qui impliquent une utilisation rationnelle de l’énergie, cet élément étant l’un des principaux leviers de profitabilité de leur modèle. Dès lors, ils innovent en permanence pour réduire la quantité d’énergie nécessaire au bon fonctionnement des installations. Certains « hyperscalers » n’ont pas hésité à immerger des centres de données ou à les installer dans les régions les plus froides du globe, afin de pouvoir refroidir les infrastructures sans apport d’énergie supplémentaire.

Mieux orchestrer l’utilisation des ressources

L’enjeu, vous l’aurez compris, est de parvenir à utiliser les ressources informatiques en fonction des besoins présents. On peut aussi et entre autres faire d’importantes économies en adaptant dans le temps les ressources utilisées en fonction de la charge de traitement effective. Pour aider les organisations à optimiser l’utilisation de l’infrastructure, des solutions technologiques d’orchestration viennent aujourd’hui en aide aux organisations. En fonction des besoins, elles permettent de provisionner ou de décommissionner des ressources de manière automatique. On s’assure de cette manière de ne pas faire fonctionner un serveur quand cela n’est pas nécessaire mais aussi de regrouper et concentrer sur certaines ressources physiques les workloads réellement nécessaires à un instant T et ainsi libérer, et éteindre, les ressources non nécessaires au même moment. 

Minimiser les données stockées

Pour réduire l’empreinte environnementale de l’IT, au-delà de la configuration de l’infrastructure, il faut aussi mener des réflexions sur l’usage qui est fait de la technologie. L’un des enjeux, en la matière, réside dans la minimisation des données conservées. L’espace de stockage nécessaire à la préservation des données dans le temps implique en effet l’utilisation d’une quantité plus ou moins importante d’énergie. Mener une réflexion, au niveau des équipe IT mais aussi avec tous les utilisateurs de l’entreprise, sur les données dont on a effectivement besoin, à court, moyen et long terme, doit par exemple permettre de ne stocker que ce qui est réellement nécessaire. 

Supprimer des e-mails qu’il n’est pas nécessaire de garder, par exemple, permet de libérer des ressources informatiques. Ce levier de réduction de l’empreinte environnementale est davantage culturel et organisationnel que technique. Il est cependant primordial et, à ce titre, ne doit pas être négligé et ainsi mener à bien des initiatives RSE impliquant les utilisateurs de votre « Société ». 

Nos experts répondent à vos questions

Des questions sur un article ? Besoin de conseils pour trouver la solution qui répondra à vos problématiques ICT ?

Autres articles de la catégorie Cloud

Peut-on réellement faire confiance au cloud ?

Les plateformes cloud offrent aux organisations de nombreuses nouvelles possibilités, comment en tirer pleinement profit ?

Lire cet article

Publié le

20 décembre 2022

Une nouvelle organisation du travail

En quelques mois, notre conception de l’environnement professionnel et l’organisation même du travail, ont fondamentalement changé. Chacun, désormais, est amené à travailler depuis divers lieux : son propre domicile, en télétravail, son poste au bureau, ou encore une salle de réunion. L’enjeu, dès lors, est de pouvoir se connecter facilement aux autres, à l’organisation, à ses ressources et à ses données, aux outils et aux processus mis en place.

Lire cet article

Publié le

20 octobre 2022